[Home bibliotech]
Home > Les thèses en ligne de l'INP

Biodiversité et relations trophiques de quelques milieux estuariens et lagunaires dans l'Afrique de l'Ouest : adaptations aux pressions environnementales

Villanueva, Maria Concepcion (2004) Biodiversité et relations trophiques de quelques milieux estuariens et lagunaires dans l'Afrique de l'Ouest : adaptations aux pressions environnementales. (Biodiversity and trophic relationships in some brackish water ecosystems in West African : adaptations to environmental pressures.)

Full text available as:

PDF - Requires a PDF viewer such as GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
8.09 Mo

Abstract

Le présent travail est le résultat de 3 années de recherches sur des milieux estuariens et lagunaires de l'Ouest Africain: les estuaires du Sine-Saloum et de la Gambie, les lagunes Ebrié et Nokoué, le cadre d'un projet conjoint entre l'INP/ENSAT et l'IRD (Centre de Dakar). La notion de stress environnemental aussi bien naturel qu'anthropique est présentée; ce qui amène à formuler la problématique de la thèse: Aborder les écosystèmes ouest africains et les pressions environnementales qu'ils subissent et la façon dont celles-ci sont ressenties au niveau de la biodiversité et des relations trophiques. Les résultats obtenus mettent en évidence les différences dans les assemblages d'espèces dans le temps et l'espace selon des modalités variables dans chaque écosystème. Les conditions très variables et saisonnières du milieu et les habitats influencent la structure des ecosystème et les relations existant entre ses ressources vivantes. Ceci résulte d'un processus d'élimination des espèces les moins rustiques dans un milieu et la propagation des organismes plus tolérants à ces différentes modifications. Les analyses comparatives montrent que des circonstances inhabituelles comme une hypersalinité inversée, installée à la faveur des sécheresses sahéliennes dans un estuaire, se révèlent moins nocives pour la biodiversité qu'une forte activité anthropique très diversifiée dans une lagune béninoise. Ceci provient des différences dans les mécanismes d'adaptation des organismes face à ces perturbations. Les relations trophiques se révèlent un indicateur utile de la stabilité et des possibilités de résistance (adaptation) aux stress. En effet, nous observons que la stabilité de ces écosystèmes repose plutôt sur la construction d'interactions complexes et diverses entre les espèces qui persistent que sur la complexité liée à la biodiversité. La résistance aux perturbations environnementales est susceptible d'être augmentée par l'efficacité des transferts d'énergie entre les différents niveaux trophiques. La convergence des résultats concernant la biodiversité et les relations trophiques en termes d'expression des stress environnementaux est discutée préalablement à une ébauche prudente de propositions de recherches futures et d'aménagement pour une gestion durable de la ressource.

Department or laboratory:Laboratoire Agronomie - Environnement - Ecotoxicologie - A2E (Toulouse, France)
Directeur de thèse:Moreau, Jacques
Uncontrolled Keywords:Milieux estuariens et lagunaires - Relations trophiques - Adaptation - Ecopath - Réseaux neurones artificiels - Stress environnementaux - Maturité des écosystèmes
Subjects:Agronomy > Animal sciences
Agronomy > Environment
Deposited On:13 June 2005

Archive Staff Only: edit this record


Contacts | Infos légales | Plan du site | Intranet

(c)INP de Toulouse 2012 - Tous droits réservés. -  INP Communication