[Accueil bibliotech]
Accueil > Les thèses en ligne de l'INP

Etude et mise au point d'une nouvelle méthode d'évaluation de la bioassimilation : utilisation des isotopes stables du carbone pour le marquage de la biomasse microbienne

Lucas, Nathalie (2007) Etude et mise au point d'une nouvelle méthode d'évaluation de la bioassimilation : utilisation des isotopes stables du carbone pour le marquage de la biomasse microbienne. (Study and development of a new method of bioassimilation evaluation : utilisation os stable isotopes for labelling the microbial biomass.)

Texte intégral disponible au format :

PDF - Nécessite un logiciel de visualisation PDF comme GSview, Xpdf ou Adobe Acrobat Reader
3.55 Mo

Résumé

Pour éviter une accumulation de fragments récalcitrants, les agroproduits à courte durée de vie doivent présenter un caractère bioassimilable pour s'intégrer aux cycles biogéochimiques. Actuellement, seul un test de minéralisation quantifie la bioassimilation potentielle mais la minéralisation ne constitue pas l'unique voie de bioassimilation du métabolisme microbien, une quantité importante du carbone sert à la production de nouvelle biomasse. Nous avons choisi de mettre au point un nouveau test de bioassimilation permettant de visualiser l'utilisation du bioproduit initial comme nutriment par les micro-organismes. basé sur les disparités isotopiques engendrées au cours de la photosynthèse, le test de bioassimilation consiste à pré-marquer une flore microbienne avec un substrat d'une valeur isotopique donnée et à observer le changement de signature isotopique de la nouvelle biomasse microbienne. ABSTRACT : In order to avoid the accumulation of recalcitrant fragments, short-life crop products must have bioassimilable characteristics to integrate the biogeochemical cycles. Today only one test of mineralisation quantifies the bioassimilation potential, but this biodegradation is not the unique bioassimilation pathway in microbial metabolism, an important part of the carbon source serves to the production of new biomass. We have chosen to develop a new bioassimilation test allowing the consumption analysis of the initial bomaterial as a nutrient for the microorganisms. On the basis is isotopic disparities generated by the photosynthesis, this bioassimilation test requires prelabelling the microbial flora with a substrate of a given isotopic value, and then the observation of the modification of the isotopic signature of the new microbial biomass

Département ou laboratoire:Laboratoire de Chimie Agro-Industrielle - LCA (Toulouse, France)
Directeur de thèse:Silvestre, Francoise et Queneudec T'Kint de Roodenbeke, Michèle
Mots-clés:Biodégradabilité - Isotopes - Bioassimilation - Bioproduit
Sujets:Chimie agro-industrielle > Procédés agro-industriels
Chimie agro-industrielle > Agroressources
Déposé le:21 Février 2008

Administrateur seulement : modifier cet enregistrement


Contacts | Infos légales | Plan du site | Intranet

(c)INP de Toulouse 2012 - Tous droits réservés. -  INP Communication