[Home bibliotech]
Home > Les thèses en ligne de l'INP

Etude phytochimique de plantes amazoniennes d'activité antiplasmodiale, dont Pseudoxandra cuspidata Maas et Tapirira guianensis Aubl.

Roumy, Vincent (2007) Etude phytochimique de plantes amazoniennes d'activité antiplasmodiale, dont Pseudoxandra cuspidata Maas et Tapirira guianensis Aubl. (Activity-guided isolation of antiplasmodial Amazonian plants, Tapirira guianensis Aubl. and Pseudoxandra cuspidata Maas.)

Full text available as:

PDF - Requires a PDF viewer such as GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
4.79 Mo

Abstract

Le paludisme est la première cause de mortalité dans le monde. Ce problème de santé publique est en grande partie expliqué par l'émergence perpétuelle de chimiorésistances aux principaux antipaludiques. La recherche de nouveaux traitements accessibles et efficaces contre son agent pathogène, Plasmodium falciparum, constitue donc une urgence. Le travail exposé dans cette thèse porte sur un des axes majeur de cette quête : l'exploration phytochimique de plantes utilisées dans différentes médecines traditionnelles. Nous avons tout d'abord sélectionné différentes drogues végétales en fonction de leurs utilisations traditionnelles anti-parasitaires au sein de multiples groupes ethniques d'Amazonie (Guyane et Pérou). Nous nous sommes tout particulièrement intéressés aux groupes Quechuas du Pérou afin d'approfondir nos connaissances de la maladie et d'évaluer une vingtaine d'espèces végétales issues de leur médecine traditionnelle, dont certaines se sont avérées prometteuses. Puis, nous avons réalisé une étude phytochimique bioguidée permettant la purification de molécules responsables de l'activité antiplasmodiale de deux plantes guyanaises, Pseudoxandra cuspidata Maas et Tapirira guianensis Aubl. Ce travail a permis d'identifier des composés appartenant à différentes familles chimiques (alcaloïdes de type bisbenzylisoquinoléine, aza-anthracène, aporphine ; cyclo-hexénone alkylée…), dont certains encore inconnue dans le monde végétale. Nous nous sommes particulièrement intéressé au potentiel thérapeutique de certains de ces extraits et molécules, et mis en évidence d'autres activités biologiques (anti-leishmanienne ou anti-bactérienne). Enfin, ce travail conclut sur la validité de cette méthode de recherche et donne une ouverture sur l'étude phytochimique d' autres espèces végétales déjà sélectionnées. ABSTRACT : Firstly, we have selected various plants according to their traditional uses in different ethnic groups of Amazonian region (Guyana and Peru). We were particularly interested in the Quechuas groups of Peru in order to understand their conception of the disease, and to evaluate the antiplasmodial activity of the plants resulting from their traditional medicine. Then, an activity-guided isolation of antiplasmodial molecules was performed on two plants from Guyana : Pseudoxandra cuspidata Maas and Tapirira guianensis Aubl. This work permitted the purifications and identifications of various compounds belonging to different chemical families (alkaloids of the bisbenzylisoquinoline type, aza-anthracene, aporphine, and alkylated cyclo-hexenone...), with five new ones. Then, we were particularly interested in the potential therapeutic of some of these molecules and extracts, against infectious diseases as malaria, leshmania and bacterial infections. Lastly, this work concludes on the validity of this method of research and gives opportunities for other plants chemical studies.

Department or laboratory:Pharmacochimie des substances naturelles et pharmacophores redox (Toulouse, France)
Directeur de thèse:Moulis, Claude
Uncontrolled Keywords:Pseudoxandra cuspidata - Tapirira guianensis - Plasmodium falciparum – Quechua – Alkyl hexenol – Bisbenzylisoquinoléine - Paludisme
Subjects:Agronomy > Plant sciences
Agro-industrial chemistry > Agricultural resources
Deposited On:18 March 2008

Archive Staff Only: edit this record


Contacts | Infos légales | Plan du site | Intranet

(c)INP de Toulouse 2012 - Tous droits réservés. -  INP Communication