[Home bibliotech]
Home > Les thèses en ligne de l'INP

Etude et développement de barrière de diffusion pour les sous-couches de système barrière thermique

Cavaletti, Eric (2009) Etude et développement de barrière de diffusion pour les sous-couches de système barrière thermique. (Study and development of new coatings including a diffusion barrier for application on nickel based superalloys gas turbine blades.)

Full text available as:

PDF (Introduction, Chapitre 1, 2 et 3) - Requires a PDF viewer such as GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
6.18 Mo
PDF (Chapitre 4, 5, et 6, Synthèse de résultats, conclusion, Annexe) - Requires a PDF viewer such as GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
6.14 Mo

Abstract

A haute température, l’interdiffusion entre un superalliage et son revêtement protecteur (β-NiAl ou β- NiPtAl) dégrade à la fois la protection contre l’oxydation, par modification de la composition chimique du revêtement, et la microstructure du superalliage (3ième et 4ième générations) par formation de Zones de Réaction Secondaires (SRZ). Le but de cette étude a donc été (1) de développer des barrières de diffusion (BD) constituées d’une dense précipitation de phases α-W après traitement sous vide (BD simple) ou chromisation en phase vapeur (BD enrichie en chrome) (2) de mettre au point une méthode pour en étudier l’efficacité. Des mesures de concentration chimique (à partir de cartographies spectrales EDS), couplées à des ajustements des comportements en oxydation cyclique en utilisant le modèle « p-kp », et le développement d’un modèle « p-kp-β » ont permis de montrer l’efficacité de la BD selon sa composition et la durée de vieillissement. Pour des longues durées de vieillissement, l’efficacité de la BD se réduit par la dissolution des précipités d’α-W dans les phases y’ et y formées à cause de la dégradation des propriétés protectrices du revêtement β NiPtAl (augmentation de l’écaillage de l’oxyde formé et de la cinétique d’oxydation). Plusieurs causes probables de cette dégradation ont pu être déterminées, soit dues aux procédés (pollution au soufre) soit liées à la mise en place de la BD : augmentation de la transformation martensitique, enrichissement en tungstène et présence de précipités d’alpha chrome. Enfin, il a été montré que si l’initiation des SRZ est modifiée par l’ajout de la BD, leur cinétique de propagation ne l’est pas et est essentiellement dépendante de la composition de l’alliage. Un modèle de propagation des SRZ décrivant les évolutions chimiques locales de part et d’autres de l’interface « SRZ / superalliage » a été proposé. L’ajout de chrome à la BD permet d’inhiber la formation des SRZ, une couche riche en phases TCP remplace alors la SRZ. ABSTRACT : At high temperature, interdiffusion between a superalloy and its protective coating (β-NiAl or β- NiPtAl) degrades the oxidation protection by modifying the chemical composition of the coating. It also degrades the 3rd et 4th generation superalloy microstructure due to the formation of Secondary Reaction Zones (SRZ). As a consequence, the aim of this study was (1) to develop diffusion barriers (DB) composed of a dense precipitation of α-W phases after a thermal treatment under vacuum (simple DB) or a vapour phase chromisation (Cr enriched DB), (2) to develop a method for quantifying the DB efficiency. Chemical concentration measurements (with EDS spectral maps) coupled with the « p-kp » modelling of the cyclic oxidation kinetics, and the development of the model « p-kp-β » have permitted to study DB efficiency as a function of its composition and its high temperature ageing. For long ageing duration, the efficiency of the DB is reduced. Indeed, it is shown that the DB degrades the protection character of the β-NiPtAl by increasing the oxide scale spallation and of its growth kinetic. This, in turns, accelerates the β to y’ and y phases transformation and then increases the α-W precipitates dissolution. Some likely causes of this degradation have been determined, either due to the process (sulphur pollution) or intrinsic of the DB addition (increase of the martensitic transformation, enrichment in tungsten and α-Cr formation in the coating). Finally, it has been proved that DB addition modifies the SRZ initiation but not their propagation kinetic, which only depends on the superalloy local composition. A SRZ propagation model which describes local chemical evolutions on both sides of the « SRZ / superalloy » interface was proposed. The addition of chromium to the DB permits to inhibit the SRZ formation. In this case, a layer rich in TCP platelets replaces the SRZ.

Department:Centre Interuniversitaire de Recherche et d'Ingénierie des Matériaux - CIRIMAT (Toulouse, France)
Directeur de thèse:Monceau, Daniel
Uncontrolled Keywords:Superalliage - Revêtement protecteur - Oxydation à haute température - Interdiffusion - Zone de réaction secondaire. KEYWORDS : Superalloy - Protective coating - High temperature oxidation - Interdiffusion - Secondary reaction zone - Thermal barrier coatings
Subjects:Materials science > Materials deterioration : corrosion, oxidation
Materials science > Coating and surface preparation
Deposited On:30 March 2010

Archive Staff Only: edit this record


Contacts | Infos légales | Plan du site | Intranet

(c)INP de Toulouse 2012 - Tous droits réservés. -  INP Communication