[Home bibliotech]
Home > Les thèses en ligne de l'INP

Une méthode de région de confiance avec ensemble actif pour l'optimisation non linéaire sans dérivées avec contraintes de bornes appliquée à des problèmes aérodynamiques bruités

Tröltzsch, Anke (2011) Une méthode de région de confiance avec ensemble actif pour l'optimisation non linéaire sans dérivées avec contraintes de bornes appliquée à des problèmes aérodynamiques bruités. (An active-set trust-region method for bound-constrained nonlinear optimization without derivatives applied to noisy aerodynamic design problems.)

Full text available as:

PDF - Requires a PDF viewer such as GSview, Xpdf or Adobe Acrobat Reader
2.56 Mo

Abstract

L'optimisation sans dérivées (OSD) a connu un regain d'intérêt ces dernières années, principalement motivée par le besoin croissant de résoudre les problèmes d'optimisation définis par des fonctions dont les valeurs sont calculées par simulation (par exemple, la conception technique, la restauration d'images médicales ou de nappes phréatiques). Ces dernières années, un certain nombre de méthodes d'optimisation sans dérivée ont été développées et en particulier des méthodes fondées sur un modèle de région de confiance se sont avérées obtenir de bons résultats. Dans cette thèse, nous présentons un nouvel algorithme de région de confiance, basé sur l'interpolation, qui se montre efficace et globalement convergent (en ce sens que sa convergence vers un point stationnaire est garantie depuis tout point de départ arbitraire). Le nouvel algorithme repose sur la technique d'auto-correction de la géométrie proposé par Scheinberg and Toint (2010). Dans leur théorie, ils ont fait avancer la compréhension du rôle de la géométrie dans les méthodes d'OSD à base de modèles. Dans notre travail, nous avons pu améliorer considérablement l'efficacité de leur méthode, tout en maintenant ses bonnes propriétés de convergence. De plus, nous examinons l'influence de différents types de modèles d'interpolation sur les performances du nouvel algorithme. Nous avons en outre étendu cette méthode pour prendre en compte les contraintes de borne par l'application d'une stratégie d'activation. Considérer une méthode avec ensemble actif pour l'optimisation basée sur des modèles d'interpolation donne la possibilité d'économiser une quantité importante d'évaluations de fonctions. Il permet de maintenir les ensembles d'interpolation plus petits tout en poursuivant l'optimisation dans des sous-espaces de dimension inférieure. L'algorithme résultant montre un comportement numérique très compétitif. Nous présentons des résultats sur un ensemble de problèmes-tests issu de la collection CUTEr et comparons notre méthode à des algorithmes de référence appartenant à différentes classes de méthodes d'OSD. Pour réaliser des expériences numériques qui intègrent le bruit, nous créons un ensemble de cas-tests bruités en ajoutant des perturbations à l'ensemble des problèmes sans bruit. Le choix des problèmes bruités a été guidé par le désir d'imiter les problèmes d'optimisation basés sur la simulation. Enfin, nous présentons des résultats sur une application réelle d'un problème de conception de forme d'une aile fourni par Airbus. ABSTRACT : Derivative-free optimization (DFO) has enjoyed renewed interest over the past years, mostly motivated by the ever growing need to solve optimization problems defined by functions whose values are computed by simulation (e.g. engineering design, medical image restoration or groundwater supply). In the last few years, a number of derivative-free optimization methods have been developed and especially model-based trust-region methods have been shown to perform well. In this thesis, we present a new interpolation-based trust-region algorithm which shows to be efficient and globally convergent (in the sense that its convergence is guaranteed to a stationary point from arbitrary starting points). The new algorithm relies on the technique of self-correcting geometry proposed by Scheinberg and Toint [128] in 2009. In their theory, they advanced the understanding of the role of geometry in model-based DFO methods, in our work, we improve the efficiency of their method while maintaining its good theoretical convergence properties. We further examine the influence of different types of interpolation models on the performance of the new algorithm. Furthermore, we extended this method to handle bound constraints by applying an activeset strategy. Considering an active-set method in bound-constrained model-based optimization creates the opportunity of saving a substantial amount of function evaluations. It allows to maintain smaller interpolation sets while proceeding optimization in lower dimensional subspaces. The resulting algorithm is shown to be numerically highly competitive. We present results on a test set of smooth problems from the CUTEr collection and compare to well-known state-of-the-art packages from different classes of DFO methods. To report numerical experiments incorporating noise, we create a test set of noisy problems by adding perturbations to the set of smooth problems. The choice of noisy problems was guided by a desire to mimic simulation-based optimization problems. Finally, we will present results on a real-life application of a wing-shape design problem provided by Airbus. optimisation sans dérivées, région de confiance, contraintes de borne, fonctions bruitées.

Department:Centre Européen de Recherche et Formation Avancées en Calcul Scientifique - CERFACS (Toulouse, France)
Directeur de thèse:Gratton, Serge and Toint, Philippe
Uncontrolled Keywords:Optimisation sans dérivées - Région de confiance - Contraintes de borne - Fonctions bruitées. KEYWORDS : Derivative-free optimization - Trust-region method - Bound constraints - Noisy problems
Subjects:Applied mathematics
Computer science > Computer science and telecommunications
Deposited On:05 October 2011

Archive Staff Only: edit this record


Contacts | Infos légales | Plan du site | Intranet

(c)INP de Toulouse 2012 - Tous droits réservés. -  INP Communication